Sommaire

"L'Ennéagramme est un modèle de la structure de la personne humaine. Ce modèle aboutit à 9 configurations différentes de la personnalité, 9 manières de se définir. Chacun d'entre nous a tendance à donner dans sa vie la priorité à une de ces images de soi. En étudiant les conséquences de ce choix, l'Ennéagramme donne une description très précise de la psyché humaine et permet d'expliquer et/ou de prévoir, avec une fiabilité étonnante, notre attitude face aux diverses circonstances de la vie." (Institut français de l'ennéagramme)

Rappels de notions générales sur l'ennéagramme

Principe de l'ennéagramme

L'ennéagramme s'appuie sur 3 points :

  • une typologie des motivations (les fondations du comportement) ;
  • une cartographie des états (du pathologique au plus épanoui) ;
  • un symbole "psycho-géométrique".

Il y a 9 types de personnalités ; les 9 ennéatypes, s'inscrivant chacun au sein d'un des 3 centres. Pour son fonctionnement, chaque type utilise de façon particulière un de ces 3 axes en priorité : le Centre Instinctif, le Centre Émotionnel et le Centre Mental.

Applications pratiques de l'ennéagramme

Pour chacun d'entre nous, l'adoption dès la petite enfance d'un type de personnalité nous permet d'échapper à ce que nous considérons comme des souffrances, des contraintes, des zones d'inconfort psychologique, en un mot de nous soustraire à la réalité. Ainsi, nous déformons celle-ci au travers de notre "ennéaprisme".

Chaque ennéatype adopte un centre de prédilection et une orientation (le sens vers lequel il va utiliser son centre). Il est animé via sa compulsion (support de l'ego), sa passion (l'émotion véhiculée par son ego, lui-même vectorisé par sa compulsion) et/ou sa vertu (l'émotion répandue par son essence lorsque la compulsion est maîtrisée). Leur emprise varie en fonction de l'état d'épanouissement de l'individu.

Un type est également influencé par ses ailes ; les deux ennéatypes qui l'entourent, et par les liaisons directes qu'il entretient avec les deux ennéatypes positionnés en perspective (voir schéma).

Spécificités du type 1 de l'ennéagramme

Ennéaprisme

L'ennéaprisme du type 1 s'exprime par l'évaluation du monde sur le plan de l'idéalisme, de la morale et de l'éthique. Il est très critique envers les autres mais encore plus envers lui-même. "Faire les choses" revient à dire "les faire comme elles doivent être faites, dans les règles de l'art, de la seule et bonne façon" ! Il s'estime intègre, défenseur des règles et des principes.

Cependant, un tel perfectionnisme le freine souvent dans ses décisions.

Centre et orientation

Le type 1 utilise le centre instinctif vers l'intérieur. Il veut diriger son action vers lui-même avant tout, pour se positionner par rapport au monde extérieur. Il jauge ses actes et ceux des autres, les confronte à ses idéaux élevés, voire inaccessibles.

  • Centre : instinctif vers l'intérieur (lui-même).
  • Orientation : rigueur personnelle, idéaux élevés.

Ego, compulsion, passion et vertu

L'ego du type 1 le pousse à croire qu'il ne sera accepté que s'il est parfait. La moindre erreur devient source d'angoisse et de colère. La colère n'étant pas tolérable dans sa vision d'idéaliste, il tente de la refréner, de la contraindre (cercle vicieux).

Il cherche donc la meilleure voie possible en permanence pour chaque décision. Cela peut être un frein qui, une fois levé, lui autorise une grande capacité de travail. S'il parvient à gérer sa rigidité et son sens critique, il est un excellent employé, très consciencieux et méthodique, qui exécute un travail de qualité.

Bien que particulièrement sensible, le type 1 peut paraître privé d'émotions car, comme il les croit déplacées, il s'attache à les camoufler. Cela ne l’empêche pas d'être un compagnon irréprochable, bien qu'exigeant (n'oublions pas qu'il s'impose principalement à lui-même ce haut degré d’exigence et de responsabilité).

Si le type 1 tend vers l'épanouissement il reconnaît ses failles, tolère ses moments d'imperfection et gagne en sérénité et en patience.

  • Compulsion : éviter la colère.
  • Passion : la colère.
  • Vertu : la patience.

Projections, ailes et caractéristiques supplémentaires

Lorsque le type 1 est en période de stress, il se projette vers sa région de désintégration. Il ressemble alors au type 4 par son côté irrationnel et mélancolique.

En phase de sécurité et de quiétude, le type 1 se projette dans sa zone d'intégration et se comporte comme un type 7 épanoui en se rendant plus naturel, chaleureux, gai et jovial.

  • Peur fondamentale : la défaillance, la déficience, la malfaisance.
  • Ambition fondamentale : l'intégrité, la bienséance, la perfection.
  • Caractéristiques : la discipline, les principes, le sens des responsabilités, la rationalité, l'idéalisme.
  • Le type 1 symboliquement : le Perfectionniste, le Réformateur.
  • Avec une aile 9 prononcée : l'Idéaliste.
  • Avec une aile 2 prononcée : l'Avocat.

Conseils de lecture sur l'ennéagramme

  • Helen PALMER : L’ennéagramme pour mieux se connaître et comprendre les autres (éd. Vivez Soleil) ; L'ennéagramme au travail et en amour (éd. L'Homme).
  • Richard ROHR & Andreas EBERT : Ennéagramme, les 9 visages de l’âme (éd. Guy Trédaniel).
  • René DE LASSUS : L’ennéagramme, les 9 types de personnalités (éd . Marabout).
  • Philippe DE VOS : L’ennéagramme dans la pratique Soufie (éd. L'Originel).
  • Renée BARON, Élisabeth WAGELE, Béatrice PETIT & Nicole CATONA : L’ennéagramme facile (éd. Marabout).

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Communication

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider