Sommaire

Type, centre, orientation, ego, compulsion, passion, vertu, épanouissement, projections, ailes,... Cette constellation de mots évoque-t-elle quelque chose pour vous ?

Si oui, c'est que vous connaissez déjà, au moins dans ses grandes lignes, l'ennéagramme, cette méthode qui permet de définir 9 grands types de personnalités d'après leurs comportements face à la réalité.

On vous emmène à la découverte du type 9 !

Zoom sur le type 9 de l'ennéagramme

Ennéaprisme

Chez le type 9, l'ennéaprisme s'exprime par l'évaluation du monde en termes de discorde potentielle et d'aide qu'il peut apporter pour stabiliser la situation.

Il étouffe ses désirs et ses opinions personnels au profit des autres, au risque d'être confronté à leur propre dualité. Il paraît serein, calme, voire lymphatique, mais est également confus et inquiet à l'idée de faire des choix conflictuels.

Centre et orientation

Le type 9 utilise le centre instinctif vers l'extérieur et vers l'intérieur. Il veut diriger son action à la fois vers les autres et vers lui-même. La chose n'est pas toujours aisée, il en résulte une grande confusion.

Il s'évertue à créer un climat paisible, à désamorcer les tensions, à rétablir l'entente et à rendre les relations harmonieuses.

  • Centre : émotionnel vers l'extérieur / intérieur (vers les autres et lui-même).
  • Orientation : approbation, soutien, diplomatie.

Ego, compulsion, passion et vertu

L'ego du type 9 le pousse à croire qu'il ne sera accepté que s'il évite les conflits. Vaste programme ! La chose étant loin d'être aisée, il en résulte une multitude de possibilités d'action qui ne sont pas toujours compatibles.

Cela amène le type 9 à sa passion : la paresse. On comprendra plutôt "inertie", ou "paresse de soi". En effet, le fait d'imposer ses désirs concorde difficilement avec l'idée même de négociation. Alors, le type 9 se replie sur lui-même et se résigne à une routine inoffensive ou à la procrastination.

Cette inertie n’empêche pas le type 9 de travailler dur pour s'intégrer à la société. Parallèlement, pour supporter leur manque d'estime de soi, certains types 9 peuvent devenir dépendants à l'alcool, à la drogue ou aux anxiolytiques, ce qui ne fait qu'accentuer leur indolence.

Le type 9 est un partenaire agréable, qui porte peu de jugements, qui est compréhensif et à l'écoute. Il offre une grande attention à son compagnon (sa compagne) et connaît ses besoins parfois mieux que lui/elle-même et les fait passer avant les siens.

Si le type 9 tend vers l'épanouissement, il reconnaît ses propres besoins. Il accepte d'assumer ses opinions et il devient actif et efficace.

  • Compulsion : éviter les conflits.
  • Passion : la paresse.
  • Vertu : l'activité.

Projections, ailes et caractéristiques supplémentaires

Lorsque le type Neuf 9 est en période de stress, il se projette vers sa région de désintégration. Il ressemble alors au type 6 par son côté inquiet, paniqué et dubitatif.

En phase de sécurité et de quiétude, le type 9 se projette dans sa zone d'intégration et se comporte comme un type 3 épanoui en se prenant en main et en réveillant sa force et son dynamisme.

  • Peur fondamentale : être en désaccord, perdre une liaison, la désunion, les évaluations.
  • Ambition fondamentale : être en paix, se sentir aimé, l'équilibre, la constance, l'harmonie.
  • Caractéristiques : accessible, ouvert, conciliant, discret autant qu' "envahissant" (parfois très désordonné !), arrangeant.
  • Le type 9 symboliquement : le Médiateur, le Diplomate, le Pacificateur ;
  • Avec une aile 8 prononcée : l'Arbitre ;
  • Avec une aile 1 prononcée : le Contemplateur.

Pour s'informer, pour se former à l'ennéagramme

  • Richard ROHR & Andreas EBERT : Ennéagramme, les 9 visages de l’âme (éd. Guy Trédaniel).
  • Renée BARON, Élisabeth WAGELE, Béatrice PETIT & Nicole CATONA : L’ennéagramme facile (éd. Marabout).
  • Klausbernd VOLLMAR : Le manuel de l’ennéagramme (éd. Guy Tredaniel).

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :

Aussi dans la rubrique :

Communication

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider