Sommaire

La Fédération Française Handisport (FFH) regroupe 42 sports de loisir ou de compétition et compte plus de 35 000 pratiquants. Homologuée par la FFH, la natation handisport est le sport le plus pratiqué par les personnes handicapées en France. Cette activité permet à des personnes atteintes de handicaps physiques ou sensoriels de pratiquer la natation ; quel que soit le niveau de nage du pratiquant, la natation handisport permet de bénéficier des effets d'apesanteur de l'eau.

L'engouement autour de ce sport s'explique avant tout par les nombreux avantages de la natation, une activité non traumatisante qui permet de s'affranchir d'éventuelles prothèses et de retrouver une autonomie et un développement de la fonctionnalité. De plus, le fait de savoir nager peut mener à la pratique d'autres sports nautiques ou aquatiques : plongée, voile, canoë, etc.

Comment pratiquer la natation handisport ?

La natation handisport est souvent envisagée comme un moyen de rééduquer son corps ou de pratiquer un sport de compétition ; mais — il ne faut pas l'oublier — c'est également un loisir qui comporte de nombreux bénéfices.

La natation handisport comme moyen de rééducation

Il est indéniable que les qualités de l'eau offrent au pratiquant une légèreté et une liberté de mouvement qu'il ne ressent pas hors de cet environnement aquatique. De plus, l'eau a sans aucun doute des effets bénéfiques sur le corps et en particulier sur les muscles. On reprend en douceur conscience de ses mouvements, tout en évitant l'aggravation des traumatismes.

La natation handisport comme loisir

De plus en plus de piscines proposent d'ouvrir leurs portes à la pratique de la natation handisport. En plus des bénéfices évoqués plus haut, cette activité permet de créer ou recréer un tissu social. Le pratiquant redécouvre ainsi dans une ambiance conviviale les notions d'équilibre ou de respiration qui lui seront utiles au quotidien.

La natation handisport en compétition

Après avoir été séduit par cette discipline en tant que loisir, le nageur handicapé peut avoir envie d'aller plus loin ; le désir de dépassement de soi incite souvent, en effet, à rentrer dans le circuit des compétitions. La préparation des nageurs handicapés est très proche de celles des nageurs valides (ce qui explique la qualité des performances réalisées) : les entraînements quotidiens, les séances de musculation, les règles de diététique et la préparation mentale sont identiques.

Quelles sont les compétitions de natation handisport ?

Les compétitions de natation handisport ont lieu à un niveau national mais aussi international. Les principales épreuves sont :

  • le championnat de France, qui a lieu tous les ans, en hiver ;
  • les championnats d'Europe, qui se déroulent tous les deux ans ;
  • les championnats du monde, organisés tous les quatre ans ;
  • les Jeux paralympiques, qui ont aussi lieu tous les quatre ans, la même année que les Jeux olympiques. Les prochains se dérouleront en septembre 2016, à Rio de Janeiro (Brésil).

Pour permettre à chacun de concourir dans la classe de handicap appropriée, une classification a été mise en place pour définir le type de nage auquel on se réfère, ainsi que le niveau de handicap.

Il existe des épreuves individuelles, comme le 50 m ou le 100 m, mais aussi des épreuves en équipe, tels le relais nage libre ou le relais 4 nages.

En savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider