Sommaire

La VMA ou Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse de course atteinte lorsque la consommation d'oxygène par le coureur est maximale, c'est-à-dire au moment où il atteint sa VO2max.

Au delà de cette limite, l'énergie du sportif ne provient plus de l'utilisation de l'oxygène qu'il consomme, il passe en métabolisme anaérobie. Faisons le point sur la VMA et découvrons ensemble comment la déterminer.

VMA : quelle est son utilité ?

La VMA permet d'évaluer la qualité cardio-vasculaire d'un sportif :

  • Une VMA élevée témoigne d'une capacité du sportif à consommer une grande quantité d'oxygène.
  • Connaître sa VMA permet de fixer des objectifs de vitesse à respecter lors des entraînements.
  • La VMA s'exprime en km/h. Elle ne peut être maintenue que pendant 3 à 8 minutes.

Métabolismes aérobie et anaérobie

Pour se contracter lors d'une activité, le muscle a besoin d'énergie : il consomme une molécule appelée ATP. Celle-ci est produite grâce au glucose et à l'oxygène. Deux mécanismes de production se distinguent :

  • Le métabolisme aérobie : l'oxygène est présent et utilisé directement pour la combustion des sucres. De l'énergie est ainsi produite. C'est le cas pour les efforts  de longue durée, peu intenses (course de fond, cyclisme...).
  • Le métabolisme anaérobie : en cas d'exercice de très forte intensité (musculation, sprint final...), l'organisme ne peut fournir suffisamment d'oxygène pour la production d'énergie. En l'absence d'oxygène, la synthèse d'énergie provient de créatine phosphate ou des réserves de glucides contenues dans le muscle (glycogène).

Comment déterminer sa VMA ?

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer sa VMA. Tout d'abord le test d'effort : idéalement, la VMA est déterminée en laboratoire, par exemple dans des centres de médecine du sport. Sur un tapis de course ou un vélo, la VO2max et la VMA peuvent être évaluées.

Ensuite, il est possible d'utiliser les tests de terrain : ils sont réalisés sur piste d'athlétisme :

  • Le demi-Cooper : après un échauffement, il s'agit de parcourir la plus grande distance en 6 minutes. Il faut diviser le résultat en mètres par 100 et on obtient la VMA.
  • Le Vameval : réalisé à l'aide d'un entraîneur. Des plots sont espacés de 20 mètres. Chaque plot doit être atteint au moment ou un signal sonore est émis. La vitesse accélère de 0.5 km/h toutes les minutes. Le test s'arrête quand le coureur n'est pas parvenu à atteindre le plot avant le signal sonore.
  • Le Léger-Boucher : des plots sont placés tous les 50 mètres et l'accélération est de 1 km/h toutes les 2 minutes.

Pour aller plus loin :