Sommaire

Les bains dérivatifs ne constituent pas une médecine en soi. Il s'agit d'une pratique ancestrale d'hygiène générale, que les populations anciennes connaissaient et intégraient naturellement à leur mode de vie.

Cette pratique a pour but d'activer les fascias en y provoquant une légère vibration, sous l'action d'un refroidissement et d'un léger frottement des plis de l'aine et du périnée.

Bain dérivatif : principe

La pratique du bain dérivatif a été redécouverte et adoptée depuis un certain nombre d'années par les férus de naturopathie. Quel est son principe ?

Les fascias, ou tissus conjonctifs, sont des structures constituées de collagène et d'élastine, qui enveloppent les fibres musculaires, ainsi que les os, les vaisseaux sanguins et les nerfs, et les multiples connexions présentes entre ces structures. Outre le fait d'envelopper et de relier les différentes composantes de notre organisme, leur rôle consiste à drainer les déchets métaboliques vers les voies d'excrétion.

Les bains dérivatifs consistent à rafraîchir en frottant légèrement la zone qui va des plis de l'aine au périnée. Ces actions conjointes de rafraîchissement et de frottement entraîneraient une légère vibration des fascias et des intestins, encourageant ainsi l'évacuation et le drainage de déchets et de toxines vers les organes d'épuration.

Bienfaits du bain dérivatif

Les déchets, les toxines et les graisses excédentaires ralentissent et obstruent le bon fonctionnement de l'organisme. En aidant à leur élimination, le corps se trouve « purifié ». Les graisses superflues sont éliminées plus facilement, et le corps est remodelé.

Des maux chroniques dus à une accumulation de toxines dans l'organisme sont réduits. On observe par exemple un impact positif sur les migraines, les insomnies et la fatigue.

Pratique du bain dérivatif

En pratique, voici comment procéder :

  • Commencez par vous couvrir chaudement, y compris vos pieds.
  • Remplissez votre bidet, ou une bassine, d'eau fraîche, mais pas glacée.
  • Retirez votre sous-vêtement puis asseyez-vous au-dessus de l'emplacement de l'eau.
  • À l'aide d'un gant de toilette ou d'un autre tissu doux que vous mouillez de cette eau, frottez doucement les deux plis de l'aine, et remontez vers le périnée, en évitant le sexe.
  • Remouillez votre gant, puis renouvelez l'opération sur une durée de 10 à 30 minutes.

Fréquence des bains dérivatifs

L'idéal est de pratiquer le bain dérivatif le matin à jeun.

Si vous n'y parvenez pas, évitez de le pratiquer à proximité des repas. Laissez un laps de temps d'au moins 1 h 30 entre le bain et le repas.

Vous pouvez renouveler l'opération 3 à 4 fois par semaine.

Bain dérivatif en deux temps

Il est également possible de dissocier la friction du refroidissement.

En effet, il existe des poches de gel glacé, de forme anatomique et très discrète, que vous pouvez placer dans votre sous-vêtement. La fraîcheur dure environ 3 heures. Elle possède aussi l'avantage d'être lavable.

Vous pouvez alors pratiquer la friction à un autre moment de la journée, quand vous en avez le temps.

Aussi dans la rubrique :

Soins énergétiques et thermaux

Sommaire