Sommaire

La relaxation de Jacobson est un enchaînement d'exercices pour contracter des groupes de muscles particuliers. Elle consiste ensuite au relâchement de la tension afin de détendre les muscles très profondément.

Selon Jacobson, qui a inventé cette relaxation « active », il y a une relation entre émotions et tension musculaire. Découvrons les différentes étapes et les bienfaits de cette pratique.

Relaxation de Jacobson : contraction et décontraction des muscles

La relaxation de Jacobson est très efficace :

  • La contraction musculaire permet d'être attentif à ce qui engendre des tensions.
  • La décontraction permet de sentir les conséquences du relâchement.
  • Juste après une tension, un muscle va se détendre plus qu'à l'accoutumée, et va permettre de ressentir une sensation de détente profonde.
  • On prend alors conscience des muscles intervenant lors de la vie quotidienne.

Jacobson agit sur la tension musculaire pour arriver à la détente psychique. Aussi, tous les symptômes demandant une relaxation peuvent être soignés par la pratique de la méthode de Jacobson : anxiété, insomnies, angoisses, dépression, problèmes musculaires empêchant une fonction automatique, comme par exemple, la parole.

Pour le bégaiement, on maîtrise progressivement les muscles de la gorge et de la langue intervenant dans la parole.

But de la relaxation de Jacobson

Selon Jacobson, une grande détente physiologique entraîne un calme psychique et émotionnel. Il rédigea un livre en 1929 pour expliquer sa méthode de relaxation.

Il a prouvé, avec un appareil de mesure du tonus musculaire, que toute pensée est en lien avec des phénomènes qui se passent dans les nerfs et dans les muscles, et que par conséquent les émotions et le tonus musculaires sont en intime relation.

Le but de la relaxation de Jacobson est donc :

  • d'abaisser le plus possible le tonus musculaire pour abaisser également au maximum la tension cérébrale et « mettre le cerveau au repos » ;
  • de découvrir les sensations particulières liées aux émotions ou aux tensions ;
  • d'avoir un contrôle sur les muscles et de ne se servir que des muscles indispensables à un mouvement donné ou un acte (relaxation différentielle).

La relaxation « différentielle » de Jacobson apprend à utiliser le moins de tension musculaire possible pour effectuer les actions de la vie au quotidien, en étant attentif au fait que les muscles qui ne sont pas concernés restent détendus.

Elle permet une économie considérable du carburant que nous brûlons dans nos muscles, nos nerfs et notre cerveau à chaque fois que nous pensons ou agissons.

Relaxation progressive de Jacobson : procédure

Dans les années 30, les séances s'effectuaient généralement avec un médecin, pendant une heure, chaque mois en moyenne. Le patient pratiquait chez lui quotidiennement pendant une à deux heures.

Aujourd'hui, les séances se déroulent chaque semaine chez un relaxologue pendant une demie-heure, et le patient pratique chez lui 1 à 3 exercices par jour pour maîtriser cette technique.

Cet entraînement est progressif et s'effectue de quelques semaines à quelques mois.

Aussi dans la rubrique :

Sophrologie

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider