Sommaire

Plus ancienne médecine holistique, l’ayurvéda est aujourd'hui reconnue par l'OMS (Organisation mondiale de la Santé).

Voici un petit tour d'horizon sur la médecine ayurvédique - à la fois art de vivre et philosophie -, ses principes et ses applications.

Médecine ayurvédique : qu'est-ce que c'est ?

Utilisée depuis cinq millénaires, la médecine ayurvédique ou ayurvéda est à la fois une science thérapeutique sacrée et une philosophie.

Elle est née dans l'Himalaya, de l'observation de la nature à laquelle se livraient les Grands Sages. Ils ont déduit de leur observation que tout être vivant (animal, végétal) est un reflet de l'univers, car il est constitué d'une part variable des cinq éléments, à savoir l'air, l'eau, la terre, le feu et l'espace (éther). Ainsi, les cinq sens dont est doté l'homme (l'ouïe, la vue, le goût, l'odeur et le toucher) sont - selon les Grands Sages - la manifestation des cinq éléments cosmiques.

Selon la médecine ayurvédique, la nature profonde d'un être dépend de la proportion d'éléments cosmiques qui le composent. On parle de Prana, l'intelligence de la nature, que ce soit au niveau du végétal ou au niveau de l'humain. Elle est divisée en trois grands principes, à savoir :

  • Kapha (le soutien) : eau et terre ;
  • Vata (le mouvement) : éther et vent ;
  • Pitta (la transformation) : feu et eau.

La médecine ayurvédique est basée sur l'adaptation d'un traitement à la nature de l'individu, c'est-à-dire à sa constitution.

Caractéristiques de la médecine ayurvédique

La grande particularité de la médecine ayurvédique est de considérer que la maladie est avant tout liée à l'état émotionnel d'une personne et à sa constitution. C'est pourquoi en ayurvéda, plutôt que de soigner une pathologie, on soigne le malade en ayant recours à des méthodes douces. Celles-ci sont choisies après un bilan personnalisé.

Lire l'article Ooreka

Le bilan ayurvédique effectué par un praticien en ayurvéda permet de mettre en évidence la constitution d'une personne, son métabolisme, puis de rechercher son (ou ses) déséquilibre(s) et enfin d'en identifier les racines.

Un programme personnalisé est ensuite établi. Il prend en compte les outils thérapeutiques les mieux adaptés au sujet et la fréquence des consultations.

Médecine ayurvédique : applications

Cette médecine non conventionnelle indienne, dont le texte fondateur fut rédigé au XIe siècle, a pour axe principal le respect de l'hygiène de vie. Il est convenu que l'équilibre de l'homme peut être restauré grâce à la modération dans tous les domaines, que ce soit en termes d'alimentation (choix des aliments, mode de préparation), de sexualité ou encore de sommeil. La prise de médicaments doit également être modérée.

Lire l'article Ooreka

C'est donc dans le but de modifier le style de vie de son patient afin de rétablir l'équilibre que le praticien ayurvédique appuie chaque programme sur une ou plusieurs des techniques suivantes : les massages ayurvédiques, le yoga, la méditation, le chant, la phytothérapie, la respiration et la diététique.

Les plantes tiennent une grande place dans la médecine ayurvédique et de nombreuses études scientifiques ont permis de valider leur efficacité. Utilisées en synergie, elles peuvent traiter nombre d'affections comme les maladies cutanées, les problèmes respiratoires, l'hypercholestérolémie. Elles sont également utilisées dans le cas de déficiences du système immunitaire.