Sommaire

L’anémie est le terme médical pour décrire une diminution du taux d’hémoglobine dans le sang. Qu’est-ce qu’une anémie macrocytaire ? Quels sont les symptômes d’une anémie ? Quelles sont les causes de l’anémie ? Existe-t-il d’autres types d’anémies ?

Le point dans notre article.

Qu’est-ce qu’une anémie macrocytaire ?

L’état d’anémie est caractérisé par le fait que le taux d’hémoglobine est diminué dans le sang. Cela a pour conséquence une mauvaise oxygénation de l’organisme par le sang. Une anémie est dite macrocytaire lorsque les globules rouges présentent en plus une taille augmentée (les globules rouges sont plus gros que la normale).

Anémie macrocytaire : causes

Une anémie peut être due à :

  • un problème d’absorption du fer provoquant une carence (anémie ferriprive, anémie macrocytaire des affections digestives ou du foie – maladie cœliaque, cancer de l’estomac, gastrectomie par exemple) ;
  • des saignements au niveau de l’appareil digestif ;
  • des règles abondantes (chlorose des jeunes filles) ;
  • une carence en vitamine B12 (maladie de Biermer, anémie pernicieuse, anémie macrocytaire due au ver appelé « ténia du poisson » - Diphyllobothrium latum -  par exemple) ;
  • une carence en folates (anémie macrocytaire de la grossesse, anémie macrocytaire tropicale par exemple) ;
  • une aplasie médullaire (production insuffisante de cellules du sang par la moelle osseuse) ;
  • un syndrome d’irradiation aiguë ;
  • une malnutrition ;
  • une splénomégalie (la rate a une taille plus grosse qu’à la normale) ;
  • une drépanocytose (maladie héréditaire qui provoque une altération de l’hémoglobine) ;
  • une thalassémie (anémie héréditaire qui provoque un défaut dans la fabrication de l’hémoglobine) ;
  • un traitement à base d’antimétabolites contre une leucémie par exemple.

Anémie macrocytaire : autres types d’anémie

En plus de l’anémie macrocytaire, on distingue :

  • l’anémie microcytaire : la taille des globules rouges est inférieure à la normale ;
  • l’anémie arégénérative : la production de jeunes globules rouges (appelés réticulocytes) s’arrête ;
  • l’anémie hypochrome : les globules rouges contiennent moins d’hémoglobine que la normale.

Quels sont les symptômes d’une anémie macrocytaire ?

Les signes qui peuvent révéler une anémie sont :

  • une pâleur de la peau et des muqueuses (on observe l’intérieur de la paupière inférieure par exemple) ;
  • un rythme cardiaque plus rapide qu’à la normale (tachycardie) pour compenser la mauvaise oxygénation du sang ;
  • une difficulté à respirer (dyspnée) ;
  • des maux de tête ;
  • des bourdonnements aux oreilles (acouphènes) ;
  • une impression de « mouches volante » ou de « papillons devant les yeux » (phosphènes) ;
  • une sensation de vertige particulièrement en cas de changement de position brusque (quand on se lève trop vite par exemple) ;
  • une sensation de profonde fatigue.

Anémie macrocytaire : traitements

Apports en fer, vitamine B12 et folates

Lorsque l’anémie est le résultat d’une carence alimentaire, un apport en fer, en vitamine B12 ou en vitamine B9 (aussi appelée folate) peut être administré selon les cas.

Érythropoïétine ou EPO

L’érythropoïétine, aussi connue sous le nom d’EPO, peut être utilisée dans le traitement d’une anémie, car cette substance augmente la production de globules rouges par la moelle osseuse. L’érythropoïétine est surtout employée en cas d’anémies causées par une insuffisance rénale ou pour réduire les besoins en transfusion sanguine après une opération chirurgicale importante (colonne vertébrale, genou, hanche). Par ailleurs, l’EPO est bien connue dans le milieu sportif en tant que substance dopante.

Transfusion sanguine

Dans les cas d’anémies très graves et n’ayant pu être traitées autrement, une transfusion sanguine est possible. En fonction du groupe sanguin et du rhésus compatibles, une perfusion de sang peut permettre d’augmenter le nombre de globules rouges.

Ces pros peuvent vous aider