Sommaire

Les globules blancs sont des cellules de notre système immunitaire essentielles pour nous protéger contre les maladies. Mais ils peuvent venir à manquer ! Découvrons dans quelles circonstances survient cette situation, appelée « leucopénie ».

Leucopénie : qu'est-ce que c'est ?

La leucopénie correspond à une diminution anormale de la quantité des globules blancs, aussi appelés leucocytes, présents dans le sang : ils descendent sous le seuil des 4 000 par microlitre de sang.

Ces cellules se déclinent en différentes catégories : les neutrophiles, les lymphocytes, les éosinophiles, les monocytes et les basophiles, chacune jouant un rôle particulier dans la protection de l'organisme contre les agressions.

La leucopénie est le plus souvent liée à une raréfaction des neutrophiles, on parle alors de neutropénie. Les autres globules blancs peuvent également venir à manquer. Face à la baisse des défenses immunitaires, l'organisme a du mal à se défendre face aux microbes et devient plus vulnérable.

Causes de la leucopénie

Une leucopénie peut survenir dans différentes situations, comme conséquence directe d'une maladie, à la suite d'un traitement médical, ou en cas de carence nutritionnelle (concernant notamment le cuivre, le zinc ou des vitamines B).

Elle peut être provoquée aussi bien par un problème affectant la production des globules blancs que par une destruction excessive de ceux-ci.

Leucopénie provoquée par une maladie

Différents types de maladies, infectieuses ou non, entraînent une leucopénie :

  • Les affections qui touchent la moelle osseuse. En effet, elle est le lieu de production des cellules sanguines. Quand elle fonctionne mal, elle ne les produit pas en quantité suffisante ou donne naissance à des cellules anormales. Parmi ces maladies, on rencontre :
    • la leucémie, un cancer qui se développe au cœur de la moelle osseuse,
    • les syndromes myélodysplasiques, qui affecte son fonctionnement,
    • l'aplasie médullaire qui se traduit par une défaillance globale de l’hématopoïèse en raison d'une insuffisance au niveau de la moelle osseuse.
  • Des maladies infectieuses : virales (grippe), bactériennes (la fièvre thyphoïde par exemple) ou provoquées par un parasite (le paludisme).
  • Des maladies auto-immunes, liées à un fonctionnement inadapté du système immunitaire, comme le lupus systémique ou le syndrome Gougerot-Sjögren ou une maladie s'attaquant au système immunitaire, le SIDA.
  • Une maladie génétique, le syndrome de Kostmann, caractérisé par une neutropénie très sévère.
  • Un problème au niveau du foie ou de la rate peut conduire à une destruction massive de globules blancs et aboutir à une leucopénie.

Leucopénie provoquée par un traitement médical

Par ailleurs, certains médicaments ou types de soins peuvent également provoquer des dommages à ces cellules :

  • des traitements contre le cancer : la radiothérapie, la chimiothérapie, ou certains médicaments utilisés dans ce cadre (interleukine 2, rituximab) ;
  • des antibiotiques ;
  • des anti-inflammatoires ;
  • des anti-épileptiques ;
  • des immunosuppresseurs ;
  • des neuroleptiques...

Que faire en cas de leucopénie ?

La leucopénie est tout d'abord mise en évidence grâce à un examen sanguin :

  • Le médecin va ensuite en chercher la cause pour proposer un traitement adapté.
  • Par exemple, en cas de maladie infectieuse, des médicaments spécifiques seront proposés (antibiotiques, antiviraux, anti-parasitaires, etc.). Il existe également des traitements à base de facteur de croissance des globules blancs, destinés à stimuler leur production et aider à faire régresser la leucopénie.
  • Une supplémentation en vitamines B6, B9 et B12, en zinc et en cuivre peut également donner un coup de pouce.

Ces pros peuvent vous aider