Formation en médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Sommaire

La formation en médecine chinoise est un univers très vaste. De plus, il existe beaucoup d'écoles privées. Voici quelques repères qui vous aideront à cheminer dans vos recherches de formation.

Médecine traditionnelle chinoise : les différentes disciplines

« L'homme puise du Ciel son souffle, de la Terre son sang, des deux son rythme de la vie. » (Lao-Tseu)

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) obéit aux deux forces opposées et complémentaires du yin et du yang dont l'équilibre dans l'organisme est essentiel à la santé. Elle se représente le corps comme un tout.

La formation en MTC inclut :

L'acupuncture

L'acupuncture, qu'elle soit traditionnelle, courante actuelle ou symptomatique, se pratique en Chine depuis des milliers d'années. Il s'agit d'insérer de très fines aiguilles sur des points du corps pour soigner.

Phytothérapie et pharmacopée

C'est le remède par les plantes où les cinq éléments et le yin et le yang déterminent une cure.

Lire l'article Ooreka

Massage et exercice physique, dit Qi Gong

Appelé aussi acupression ou Tui Na en Chine qui signifie « appuyer-saisir » : c'est un système très ancien de massage pour aider le Qi à circuler dans le corps.

L'exercice physique, le Qi Gong ou le « travail de l'énergie » encourage les mécanismes de l'auto-guérison : en Chine, le soignant pratique chaque jour le Qi Gong, un ensemble de gestes pour maîtriser l'énergie vitale et tendre vers un équilibre du corps et de l'esprit.

Alimentation et diététique

Chaque organe étant lié à une saveur, on peut apporter un effet stimulant en privilégiant telle ou telle d'entre elles (piquante, acide, salée, etc.).

Pas de médecine traditionnelle chinoise sans FFMATA

La FFMATA est la Fédération Française Médicale d'Acupuncture et des Thérapies Associées. En France, les pratiques médicales de l'acupuncture et des techniques associées de la MTC (médecine traditionnelle chinoise) ne peuvent être exercées que par des professionnels de santé habilités.

Origine

La FFMATA, structure qui permet une meilleure reconnaissance de l'acupuncture, a été crée par les professionnels de santé pratiquant l’acupuncture (médecins, sages-femmes, kinésithérapeutes, dentistes, vétérinaires, et pharmaciens) afin de leur permettre de collaborer ensemble et de réaliser des échanges scientifiques.

Ses objectifs

Le but de la FFMATA est d'éviter une « dérive vers des situations d'exercice illégal de la médecine » en :

  • développant un portail internet avec le label du ministère de la santé qui oriente les personnes vers des praticiens agréés ;
  • en préparant des protocoles de travail interdisciplinaires et en favorisant « une transversalité professionnelle entre médecins, sage-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens et vétérinaires » qui exercent la médecine chinoise ;
  • en organisant des projets de recherche nationaux, européens et internationaux, en particulier avec la Chine ;
  • en étant comme un trait d'union avec les écoles privées de l'enseignement de l'acupuncture et des techniques associées de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), car ces écoles ne sont pas contrôlées par l'Éducation nationale et les autorités de santé.

Les différents établissements où se former en médecine traditionnelle chinoise

Selon la formation que vous recherchez, vous trouverez par exemple :

  • l'institut Chu Zen de médecine chinoise ;
  • l'école Shen à Paris ;
  • le centre de développement de la médecine chinoise traditionnelle ;
  • l'école supérieure de médecine chinoise au Château de la Bessière ;
  • l'école Lu Men ;
  • le CRESEC de Ludovic Charton ;
  • l'Institut de développement en énergétique et sinologie (science étudiant la langue, l'histoire, la civilisation chinoise...) de Paris ;
  • le collège français d'acupuncture ;
  • le Conseil National Professionnel MEP section acupuncture ;
  • la Fédération Acupuncteurs pour la Formation Médicale Continue (FAFORMEC).