Sommaire

Pratiquée par les hommes, les femmes, mais aussi par presque tous les mammifères, la masturbation fait du bien ! Sujet tabou, elle offre pourtant bel et bien des avantages. Quels sont-ils ? Cette pratique a-t-elle des inconvénients ? On vous dit des bienfaits de la masturbation dans cet article !

La masturbation : définition

La masturbation est une pratique sexuelle normale et sans danger : elle consiste en une excitation manuelle des organes génitaux externes.

Il est aussi possible d’utiliser des godemichets ou d’autres objets sexuels pour rendre l’activité plus ludique (ou plus jouissive dans certains cas), le but étant de parvenir à un plaisir sexuel. Elle se pratique chez les hommes et chez les femmes, même si elle est plus courante chez les hommes. Chez eux justement, la pratique est brève et jouissive.

Les avantages de la masturbation

La masturbation, chez l’homme comme chez la femme, est à l’origine de nombreux bienfaits : elle permet de mieux connaître son corps et plus particulièrement ses parties génitales et ainsi de mieux s’épanouir pendant les relations sexuelles à deux.

Chez les femmes, c’est un moyen de muscler le plancher pelvien ou périnée (ces muscles soutiennent les organes de la région pelvienne et entourent la vessie, le rectum et le vagin.

Elle permet la libération d’endorphines, au moment de l’orgasme : ce sont des molécules qui ont une action antidouleur qui procurent une sensation de bien-être et même d’euphorie qui permet de réduire le stress ou encore qui améliorent la qualité du sommeil.

La masturbation : les inconvénients

Cette pratique sexuelle est sans danger, contrairement à des idées reçues fausses :

  • non, elle ne provoque pas de surdité ;
  • non, elle ne rend pas aveugle ;
  • non, elle n’entraine pas d’acné ;
  • non, elle n’entraîne aucun retard mental ;
  • elle n’est pas non plus à l’origine de l’hystérie chez les femmes.

Dans certains cas, elle peut être à l’origine de petits désagréments : si elle est réalisée avec des mains (ou des objets) sales, alors la masturbation peut être un moyen de transmettre des bactéries. Chez les hommes possédant un frein (= repli muqueux qui relie le prépuce à la base du gland) court, il est possible qu’il se déchire spontanément lors de la masturbation. Mais c’est une situation qui demeure aussi courante que lors d’un rapport sexuel.  

Enfin, notons tout de même que la masturbation peut devenir pathologique : si elle n’est qu’exclusive ou encore (et surtout) si elle est pratiquée en public.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider