Sommaire

La biokinergie est une thérapie manuelle douce qui cherche à traiter les patients en remontant à l’origine des douleurs et des déséquilibres responsables de la pathologie. La biokinergie combine diverses approches naturelles consistant à détendre les muscles, libérer les blocages articulaires et agir sur les points d’acupuncture. Mais apprenons-en un peu plus dans notre article sur la biokinergie, les pathologies qu’elle peut traiter ainsi que sur les biokinergistes.

Biokinergie : ses principes

Définition

L’appellation même de bio (vie), kiné (mouvement), et énergie est évocatrice : la biokinergie est une thérapie douce qui se fixe pour objectif principal de rééquilibrer de façon globale aussi bien le corps physique que le corps énergétique.

C’est donc une thérapie holistique qui prend en compte l’organisme dans son ensemble et qui agit de façon indirecte sur le plan psychique.

Ainsi, la biokinergie est une approche de soins naturels qui a pour but de permettre au corps de fonctionner de manière optimale en équilibrant ses différentes sphères (musculo-squelettique, ORL, viscérale, urinaire, gynécologique, vasculaire, nerveuse, hormonale et psychique).

Historique

La biokinergie a été mise au point dans les années 1980 par un kinésithérapeute devenu ostéopathe, Michel Lidoreau. C’est à partir de l’approche tissulaire spécifique à l’ostéopathie qu’il a découvert des zones dans lesquelles les tissus lui paraissaient figés, comme enroulés sur eux-mêmes. C’est à partir de ces zones de blocage qu’il est possible de savoir où traiter et surtout comment traiter (en respectant le sens de l’enroulement tissulaire).

Comme pour confirmer ces travaux, l’INSERM a mis en évidence en 1984 le fait que, sous les points d’acupuncture connus depuis des millénaires par les Chinois, le tissu conjonctif adoptait une forme spiralée. Les enroulements ressentis par M. Lidoreau étaient donc bien une réalité physique et pas uniquement le ressenti d’un thérapeute.

Que permet de traiter la biokinergie ?

La biokinergie permet de traiter diverses pathologies, qu’il s’agisse :

Si la biokinergie ne prétend pas nécessairement soigner toutes ces affections qui reviennent au médecin, elle peut en revanche aider à régler des pathologies chroniques. Cela est rendu possible par le fait que la biokinergie soutient l’organisme et aide le corps à s’auto-réguler en profondeur. Elle s’adresse aussi bien aux nouveau-nés, qu’aux femmes enceintes et aux personnes âgées.

Formation en biokinergie

Ainsi, la formation en biokinergie est réservée aux thérapeutes. Elle permet d’obtenir le diplôme de biokinergiste délivré par le CERB (Centre d'enseignement et de recherche en biokinergie).

La formation dure :

Ainsi, les biokinergistes peuvent être aussi bien des ostéopathes qui sont naturellement formés pour ressentir des informations tissulaires subtiles, que des acupuncteurs qui travaillent avec les méridiens et les points d’acupuncture. L’objectif final est de faire le lien entre le physique et l’énergétique, mais aussi avec le psychisme.

Des séminaires spécialisés sont également organisés par exemple pour une formation sur la biokinergie chez l’enfant, sur l’approche psychosomatique, sur la diététique ou un élargissement vers l’énergétique chinoise, etc.

Aujourd’hui, en France, on dénombre près de 1 000 biokinergistes (ou thérapeutes-kinésithérapeutes, ostéopathes, dentistes pratiquant la biokinergie), mais cette approche est également exercée en Belgique, en Suisse ou encore au Canada.

Lire l'article Ooreka

Biokinergie : comparatif des différentes disciplines

 

Kinésithérapie

Ostéopathie

Acupuncture

Points communs avec la biokinergie

  • Pratique de massage
  • Travail sur des points réflexes
  • Technique manuelle
  • Remonte à l’origine du blocage
  • Travail sur divers tissus (musculaire, articulaire, viscéral, etc.).

Travail de stimulation sur les points d’acupuncture (en se basant sur les méridiens décrits par la médecine chinoise)

Différences avec la biokinergie

  • Approche holistique (corps-esprit)
  • Pas de travail de rééducation ou d’entraînement physique

Pas d’utilisation d’aiguilles (le travail s’apparente davantage à du shiatsu ou à de la digitopuncture)