Complément nutritionnel

Écrit par les experts Ooreka

Pourquoi prendre un complément nutritionnel ?

Lorsque notre organisme connaît une baisse de forme, il peut avoir besoin d'un coup de pouce :

  • soit il nous est nécessaire de revoir notre régime alimentaire en y apportant quelques vitamines supplémentaires ;
  • soit nous pouvons passer par l'apport d'un complément nutritionnel.

Un complément nutritionnel est très utile dans de nombreux cas précis. Il faut toutefois savoir l'utiliser à bon escient et ne pas tomber dans la surconsommation qui serait au final néfaste pour notre santé.

Qu'est-ce qu'un complément nutritionnel ?

Complément nutritionnel : définition et réglementation

Après la survenue et la consommation anarchique des compléments nutritionnels, (ou compléments alimentaires), dont certains jugés dangereux (régime amaigrissants) furent retirés de la vente, la production et la commercialisation des compléments nutritionnels ont été soumis à réglementation, ce qui est plus rassurant pour les consommateurs.

Le décret du Journal Officiel de mars 2006 a ainsi permis de réglementer le statut des compléments nutritionnels en France.

Le but d'un complément nutritionnel est de fournir les nutriments nécessaires en complément d'une alimentation normale. Ces nutriments additionnels peuvent être :

  • des vitamines ;
  • des fibres ;
  • des acides gras et acides aminés ;
  • des plantes et des oligo-éléments.

Comment se présente un complément nutritionnel ?

Complément nutritionnel

Un complément nutritionnel existe sous diverses formes :

  • gélules ;
  • pastilles ;
  • poudre ;
  • ampoules...

Lorsqu'on a le choix entre la version « poudre » et la version « gélules », il vaut mieux prendre la poudre qui est assimilée plus vite et mieux par l'organisme :

  • il est conseillé de la mélanger dans un liquide lors de la prise pour éviter tout risque d'inhalation malencontreuse ;
  • la dose et la durée du traitement sont à respecter à la lettre.

Exemple : le Ginseng, qui est un tonifiant général de l'organisme, se trouve sous forme de poudre ou de gélule. On peut aussi le trouver sous forme d'ampoules et associé à d'autres plantes.

Utilité du complément nutritionnel

Lorsque l'on travaille et que l'on a un emploi du temps chargé, il est assez difficile d'adopter une alimentation diététiquement irréprochable.

Le complément nutritionnel jouera un rôle « complémentaire », comme son nom l'indique, en apportant à notre organisme ce dont il a besoin ; à condition de savoir quels sont ces besoins !

En effet, la tendance est plutôt de prendre un peu de tout sans discernement ce qui peut finir par nuire à la santé. Faire un bilan s'impose donc, et de préférence avec un spécialiste : médecin, naturopathe ou nutritionniste.

Une fois ceci clarifié, le complément nutritionnel sera utile dans plusieurs cas, comme :

  • une baisse de tonus, liée à la saison hivernale, à un rhume, à un stress : un complément de certaines vitamines pourra alors s'avérer utile ;
  • le soin de la peau ou des cheveux : avec l'âge, la pollution ou le stress, nous pouvons avoir tendance à perdre nos cheveux ou à avoir des problèmes de peau. Il faudra alors opter pour un complément nutritionnel ciblé pour ce type de problème ;
  • dans le cadre d'un régime amaigrissant : on peut s'aider avec un complément nutritionnel pour favoriser l'élimination des déchets (personnes sujettes à la rétention d'eau), drainer, ou brûler les graisses. Il est alors important de demander l'avis d'un diététicien ou d'un médecin.

Précautions d'emploi de complément nutritionnel

Un complément nutritionnel est bénéfique pour notre santé étant donné qu'il permet de maintenir un équilibre en nutriments essentiels lorsque ceux-ci font défaut dans notre alimentation courante.

Il est également utile pour les apports spécifiques :

  • femmes enceintes ou allaitantes ;
  • enfants en pleine croissance ;
  • personnes âgées qui ont un petit appétit qui entraine souvent des carences ;
  • problèmes d'asthénie ou de fatigue...

Toutefois, dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, chez l'adulte, les besoins en complément nutritionnel devraient quasiment être nuls.

Or, beaucoup ont recours à des vitamines en quantité supérieure à l'AJR (Apport Journalier Recommandé), ce qui peut nuire à leur organisme et conduire à des excès type hypervitaminose ou survitaminose.

Voici quelques principes de base en cas de prise de compléments nutritionnels :

  • lire attentivement les étiquettes : comme pour les médicaments, le fabricant stipule le nombre de gélules à prendre dans une journée et à quel moment. Il faut respecter cette indication, de même qu'il faut tenir compte de la durée du traitement ;
  • la prise de compléments nutritionnels ne dispense pas d'une alimentation équilibrée : avoir 3 ou 4 gélules à prendre et se contenter de sandwichs et hamburgers, n'est pas très raisonnable et nuit à notre équilibre ;
  • un complément nutritionnel n'est pas un médicament : ne tentez pas de vous soulager par un complément nutritionnel si vous avez un problème de santé important. Ils ne dispensent donc pas d'une visite chez le médecin.
  • pensez qu'il est peut-être plus économique de manger chaque jour une orange ou un kiwi, plutôt que d'absorber un comprimé effervescent plus coûteux.

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
DB
danièle beurtin

sophrologue, sophrothérapeute

Nouvel expert

JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

vanessa méril-mamert

nutritionniste, créatrice culinaire | wellness nutrition

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !