Cryothérapie

Écrit par les experts Ooreka

La cryothérapie est une méthode thérapeuthique utilisant l'action du froid sur une zone pathologique du corps. Elle permet de calmer des douleurs, atténuer une inflammation, réduire un œdème ou traiter des lésions et maladies de la peau.

Il est important de distinguer la cryothérapie locale, pratiquée sur une partie précise du corps, de la Cryothérapie Corps Entier (CCE), exercée comme son nom l'indique sur la totalité du corps.

La cryothérapie : une origine antique

La cryothérapie est une pratique datée de l'Antiquité. Les cultures anciennes Égyptienne, Grecque et Romaine sont les premières à mettre en évidence les bienfaits du froid pour la santé. Dans ses écrits, le médecin Hippocrate (460 - 370 avant J.C) souligne l'utilisation de la glace et de la neige comme antalgique et anti-inflammatoire.

À partir des années 1970, les traitements par le froid connaissent un essor important, en particulier au Japon et en Russie. À cette époque, le médecin japonais Toshimo Yamaguchi démontre que le froid permet de soulager les douleurs de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. En 1978, il invente la chambre de cryothérapie, un caisson dans lequel la température descend à – 164°C par l'injection d'air nitrogéné.

Cryothérapie : définition et fonctionnement

Qu'est ce que la cryothérapie ?

D'un point de vue étymologique, cryothérapie est la contraction des termes grecs kruos (« froid ») et therapeuein (« soigner »).

La cryothérapie utilise l'action du froid sur les cellules et la conduction nerveuse pour soulager tous types de symptômes, notamment suite à des traumatismes, et traiter certaines dermatoses (lésions de la peau).

La cryothérapie est connue sous différentes formes : en glace, en sachets congelés, en azote liquide, en neige carbonique, en gaz (cryoflurane) ou en caisson pour un usage sur corps entier.

Comment ça marche ?

patient femme recevant un traitement par le froid à l'azote liquide sur le visage nejron / 123RF Banque d'images

Le principe de la cryothérapie est simple. L'application de froid sur la peau modifie la transmission de l'influx nerveux, entraînant une vasoconstriction (diminution du calibre des vaisseaux engendrant une diminution de l'arrivée sanguine). Cette réaction permet de bloquer certaines sensations douloureuses et de diminuer des contractures réflexes.

À température beaucoup plus basse et en application directe sur une petite surface avec un coton-tige, la cryothérapie peut également soulager des lésions ou maladies de peau (ex. : verrues, eczéma, psoriasis).

Les différentes applications thérapeutiques

La cryothérapie est efficace pour soulager la douleur de nombreux traumatismes et autres lésions bourgeonnantes de la peau :

Les différents types de thérapie par le froid

Il existe 4 principales classes de cryothérapie :

  • La cryothérapie mineure : il s'agit de l'application locale de froid sur une zone douloureuse à l'aide d'une poche de glace ou d'un spray de cryofluorane. Ce traitement concerne les entorses, tendinites ou déchirures musculaires.
  • La cryothérapie majeure : elle consiste à appliquer un froid extrême pour détruire des tissus. Elle est utilisée pour le traitement de tumeurs, d'hémorroïdes ou de nodules. On l'emploie également pour traiter certaines tumeurs cancéreuses, par exemple en cas de cancer du rein inopérable, en particulier si la tumeur fait plus de 4 cm. Dans le cadre du cancer du rein, la cryothérapie est très intéressante puisque c'est une approche mini-invasive qui permet de préserver plus longtemps la fonction rénale et de permettre un rétablissement rapide du patient.
  • L'azote liquide :
    • Cette méthode peut être relativement douloureuse suivant la lésion rencontrée et l'âge de la personne traitée. Elle est utilisée pour traiter certaines kératoses (verrues, durillons, cors).
    • Une séance de cryothérapie à l'azote liquide dure généralement entre 15 et 20 minutes, renouvelée 4 à 6 fois par jour. On applique une légère pression sur la lésion à traiter à l'aide d'un tampon de coton monté sur une tige ou d'une bombe avec une température portée à -195°C. Le blanchiment de la peau indique que la quantité de froid est suffisante.
  • La neige carbonique : ce traitement est utilisé grâce à un tube de cuivre (cryaucautère). Conservée à une température de -7°C, elle permet de traiter les hyperpigmentations, les végétations vénériennes, les histiocytofibromes, des angiomes et certaines kératoses.

Bon à savoir : en marge de ces traitements locaux, la méthode de la Cryothérapie Corps Entier consiste à exposer la totalité du corps d'un patient pendant quelques minutes dans une chambre avoisinant la température de -85°C. Elle a des vertus pour soulager différents maux : stress, insomnie, rhumatismes, douleurs musculaires et articulaires. Enfin, l'effet drainant du froid peut également faciliter la perte de poids.

Limites et inconvénients de la cryothérapie

La cryothérapie n'est pas une pratique anodine. Il est important de bien suivre les contre-indications et précautions d'usage :

  • Ne surtout pas utiliser la cryothérapie pour enlever les grains de beauté.
  • Après une séance de cryothérapie, une brûlure avec une rougeur, un gonflement dû à l'œdème peuvent se former sur la zone traitée. Une cloque contenant du liquide avec plus ou moins de sang peut même survenir. Si besoin, il faut percer cette cloque afin que le liquide puisse s'évacuer et que la cicatrisation puisse se faire. Une croûte survient et tombe au bout de quelques jours. Important : certaines zones, comme les jambes, cicatrisent souvent avec retard. Il ne faut pas chercher à retirer trop rapidement les éventuelles croûtes qui se forment.
  • Il faut s'assurer du bon déroulement de la cicatrisation et vérifier l'efficacité du traitement afin de recommencer, si nécessaire, une nouvelle séance.
  • Pour les cryothérapies effectuées sur des parties du corps exposées à la lumière solaire (visage, dos des mains), il est préférable d'éviter de les traiter en période estivale. Sinon, il faut protéger les zones soulagées par une crème écran solaire pour limiter le risque d'hyperpigmentation.

À noter : il existe d'autres contre-indications pour la méthode de la Cryothérapie Corps Entier. Il est préférable d'éviter tout traitement en cas de : troubles cardiovasculaires ou respiratoires, hyper-sensibilité au froid, polyneuropathies, maladies rénales, infection cutanée, bactérienne ou virale, prise récente d'alcool ou de drogue, grossesse connue.

Prix de la cryothérapie : tout dépend du type

Voici une indication de tarifs en fonction de la prestation choisie :

Type de prestation

Où ?

Prix

Cryothérapie mineure

Chez soi

Entre 1 et 5 €

Cryothérapie majeure

Chez un dermatologue

Entre 45 et 80 € par consultation

Cryothérapie Corps Entier (CCE)

En institut ou centre de cryothérapie

Entre 40 et 45 € par séance de quelques minutes


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
SD
safia djoumi

aromathérapeute holistique et coach en nutrition

Expert

MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

alain prenant

conseil d'entreprise | tpe gestion organisation

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !