Amma Assis

Écrit par les experts Ooreka

Il existe de nombreuses formes de massages : massage ayurvédique, massage thaïlandais, drainage lymphatique...

Quel que soit le type de massage adopté, la démarche est souvent la même : atteindre un équilibre dans notre bien-être quotidien.

Mieux vaut pour cela s'assurer que l'on confie ce travail à des mains expertes et à un thérapeute qualifié.

Amma Assis

En quoi consiste le amma assis ?

Présentation du soin de massage assis

Le amma assis, ou massage assis, est un art traditionnel venant tout droit du Japon, chronologiquement précurseur du Shiatsu et remontant à 1300 ans.

« An Mo » qui a donné « Amma », signifie littéralement calmer par le toucher.

La séance est menée sur une personne habillée qui a juste à s'asseoir sur une chaise spéciale et à se laisser masser.

Le massage complet ou « kata » regroupe 23 gestes précis opérés par le praticien, principalement sur :

  • les épaules ;
  • le dos ;
  • la nuque ;
  • les bras du patient.

La chaise ergonomique sur laquelle le patient est assis fut dessinée en 1983 par un certain David Palmer.

Il n'y a aucune contre-indication au amma assis, qui s'adresse à tous les publics.

Soins de amma assis : bienfaits

Le amma assis opère différentes améliorations physiques, grâce à l'appui exercé sur des points physiques qui permet d'éliminer des tensions, des blocages d'énergie, et d'amener la personne à se relaxer.

On trouvera des bénéfices dans les domaines suivants :

  • relaxation générale,
  • gestion du stress : le amma assis est largement employé dans les entreprises, mais aussi dans les aéroports pour permettre la détente avant un long voyage et éliminer les tensions ;
  • décontraction musculaire : amélioration chez les personnes souffrant du dos, des épaules et de la nuque.

Le praticien de amma assis préconise généralement une séance par semaine. La séance dure environ 15 à 30 minutes.

Le coût moyen varie d'un praticien à l'autre, mais tourne généralement autour de 20 € la séance, certains praticiens mettant en place des remises au bout de plusieurs séances et pratiquant également des prix « entreprise ».

Quelle formation pour pratiquer le amma assis ?

Cette technique étant de plus en plus sollicitée, beaucoup de praticiens d'autres médecines douces s'intéressent à ce massage et souhaitent se former.

Les formations présentent souvent l'avantage de pouvoir se faire en continu ou, pour les personnes qui travaillent en parallèle, sur plusieurs week-ends. Cependant, nombreuses sont celles qui sont délivrées en seulement deux week-ends, sans réelle évaluation. Or, une formation de qualité devrait au moins comporter une pratique sur plusieurs mois (50 ou 100 massages), suivie d'une évaluation par le formateur.

Il faut savoir qu'avant de vous lancer et une fois la formation validée, il faut investir un minimum pour une chaise ergonomique : environ 400 € d'occasion.

Bon à savoir : on a coutume d'utiliser le terme de massage dans le langage courant. La législation n'autorise que les kinésithérapeutes et les ostéopathes à utiliser ce mot. Le terme approprié dans tous les autres cas, devrait donc être « modelage ». Nous employons ici le terme de massage, dans son sens commun et non technique.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
danièle agostini austerlitz

psychothérapie adulte, enfant, adolescent, couple

Expert

MG
maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

patrice bauget

atrapuncture (méthode naturelle ancienne)

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !