Massage ayurvédique

Écrit par les experts Ooreka

Le massage ayurvédique, comme d'autres techniques - massage thaïlandais, drainage lymphatique, amma assis... – est plus qu'une mode venue de l'Inde.

Tirant ses origines dans l'Ayurveda, ce massage apporte des bienfaits tant au niveau du corps que de l'esprit.

Un massage ayurvédique, ça consiste en quoi ?

Origine du massage ayurvedique : l'Ayurveda

Massage ayurvédique

L'Ayurveda est une façon de se soigner et de se nourrir qui tire ses produits de la nature. En ce sens, cette technique née en Inde peut être rapprochée de la naturopathie.

En sanscrit, Ayurveda signifie :

  • veda : science ou connaissance ;
  • ayur : de la vie.

Pratique du massage ayurvédique

C'est un massage qui se fait nu ou en sous-vêtements car le masseur utilise de l'huile sur tout le corps, au moyen de pressions et palpations.

Le patient est allongé, sur une table de massage ou un matelas au sol.

Autres infos pratiques :

  • la séance dure en général de 30 minutes à 1h30 ;
  • on recommande de faire un massage à raison d'une séance par semaine ;
  • le coût varie de 50 à 120 € selon le temps du massage.

Bénéfices et contre-indications du massage ayurvedique

Bienfaits d'un massage ayurvédique

Bénéfices et contre-indications du massageayurvedique

Après un massage ayurvédique, le patient se sentira relaxé mais on peut également noter les bénéfices suivants :

  • la circulation sanguine se trouve facilitée ;
  • l'organisme est détoxifié ;
  • la tension nerveuse diminue : recommandé dans la gestion du stress.

Massage ayurvedique : contre-indications

Le massage ayurvédique est contre-indiqué chez :

  • les femmes enceintes ;
  • les personnes atteintes de cancer.

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !