Une cure thermale est remboursée à 65%

Selon plusieurs critères précis, une cure thermale peut être en partie remboursée. Pour pouvoir bénéficier d'une prise en charge par un centre de cure, il faut que l'assuré se munisse d'un imprimé fourni par sa caisse d'affiliation en plus de la prescription d'un médecin.

Avec ce médecin et en fonction de la pathologie, la station thermale la mieux adaptée sera alors choisie. Ce dernier devra également remplir le formulaire de demande de prise en charge administrative en certifiant l'existence de la maladie et en explicitant l'orientation thérapeutique nécessitant la cure.

La prise en charge de votre cure thermale par la Sécurité sociale

La Convention thermale qui lie les organismes d'Assurance Maladie et les établissements thermaux fixe le nombre de pratiques dispensées pendant la cure et le tarif pour chacune des orientations thérapeutiques. En outre, sur prescription médicale, les forfaits peuvent également compter des séances de kinésithérapie en fonction de l'affection.

En dehors des conditions requises par la mutuelle, la Sécurité sociale peut rembourser une partie de la cure sous certaines règles. La prise en charge dépend alors d'une prescription médicale répondant à une pathologie précise (rhumatologie, phlébologie, etc.).

Par ailleurs, cette cure doit impérativement durer 18 jours avec des soins dispensés généralement 6 jours sur 7 pour une durée totale de 3 semaines. La cure peut être plus courte, mais cela requiert une prescription particulière du médecin. Une seule cure par an sera prise en charge par l'Assurance Maladie sauf cas exceptionnel.

L'importance d'un centre agréé

Enfin, il est indispensable de se tourner vers un centre agréé. Si la cure répond en tout point à ces critères, le remboursement s'effectuera à hauteur de 65%. Tous les centres thermaux appliquent le tiers payant évitant à l'assuré l'avance des frais de traitement. Si la prise en charge se fait au taux habituel de 65%, seul le ticket modérateur (la différence entre les frais réels et le montant du remboursement par la Sécurité sociale) doit être acquitté sur le lieu de la cure (sauf en cas de bénéfice du tiers payant mutualiste).

Lors de votre cure, il vous faudra également régler des frais médicaux. Vous devez, au minimum, vous rendre à 3 consultations. La Sécurité sociale vous remboursera 70% de ces dépenses. Toute pratique médicale complémentaire sera également remboursée à hauteur de 70%.

Il convient également de ne pas oublier l'hébergement et le transport, qui ne sont pas pris en charge au-delà de certains forfaits.