Comment prendre un traitement homéopathique

Sommaire

Comment prendre un traitement homéopathique

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

En France, environ plus d'une personne sur deux utilise l'homéopathie pour se soigner. Les médicaments homéopathiques, dépourvus d'effets secondaires et sans accoutumance, peuvent vous permettre de traiter de nombreux symptômes.

Quelques règles simples sont cependant nécessaires pour assurer une efficacité optimale des médicaments homéopathiques. Voici comment prendre un traitement homéopathique.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Zoom sur les médicaments homéopathiques

L'homéopathie est une méthode thérapeutique peu contraignante à utiliser. Elle présente différents avantages qui vous permettent de l'utiliser en automédication :

  • efficace ;
  • à action rapide ;
  • sans effets secondaires, ni accoutumance, ni contre-indications ;
  • traitement en prévention ou en curatif ;
  • la posologie est unique qu'il s'agisse d'un enfant ou d'un adulte ;
  • les traitements homéopathiques peuvent être achetés sans ordonnance en pharmacie.

Formes des médicaments

Les médicaments homéopathiques existent sous différentes formes :

  • des tubes (les plus gros) qui contiennent des granules (environ 80) ;
  • des doses (les plus petits) qui contiennent des globules (environ 200) ;
  • des pommades, des suppositoires, des gouttes.

Les tubes et les doses sont les formes généralement les plus utilisées.

Couleur des tubes et dilution

En homéopathie, on parle de dilution et non pas de dosage comme en médecine traditionnelle. En fonction de la dilution, les tubes et les doses sont de couleur différentes :

  • 4 CH : jaune
  • 5 CH : vert
  • 7 CH : rouge
  • 9 CH : bleu
  • 12 CH : turquoise
  • 15 CH : orange
  • 30 CH : violet

1. Choisissez la dilution

La dilution sera différente en fonction des symptômes que vous voulez traiter :

  • Des dilutions basses (5 CH) si le médicament est utilisé pour des symptômes locaux, ce que l'on voit : une rougeur par exemple.
  • Des dilutions moyennes (9 CH) si le médicament est utilisé pour des symptômes généraux : mal de tête, fièvre.
  • Des dilutions hautes (30 CH) si le médicament est utilisé pour des symptômes comportementaux : cauchemars, etc.

Votre pharmacien ou votre médecin pourra vous aider à choisir la dilution appropriée à votre symptôme.

2. Choisissez la souche homéopathique

Une même souche homéopathique peut être indiquée dans différentes affections. Il n'est donc pas possible de mettre une indication et une posologie uniques par médicament. Il existe de nombreux ouvrages et dictionnaires homéopathiques pouvant vous aider à choisir la bonne souche homéopathique.

Votre médecin ou votre pharmacien saura vous conseiller dans le choix de la souche homéopathique.

Voici quelques exemples de souche homéopathe selon le mal à soigner :

  • Petites brûlures, coups de soleil : Apis Mellifica, Belladonna.
  • Crampes : Cuprum Metallicum, Arnica Montana.
  • Douleurs rhumatismales : Rhus Toxicodendron, Bryonia.
  • Mal de gorge : Belladonna, Mercurius Solubilis.
  • Piqûres d'insectes : Apis Mellifica.
  • Poussées dentaires du nourrisson : Chamomilla, Belladonna.

3. Déterminez la posologie d'un traitement homéopathique

Chez l'adulte

  • En général, vous devrez prendre 5 granules à la fois : cette dose est indépendante du poids, de l'âge et de la dilution. La fréquence de prise est différente selon les symptômes traités.
  • Une « dose » se prend tout entière.

Une prise de médicament homéopathique doit se faire idéalement dès l'apparition des premiers symptômes.

Chez l'enfant

À partir de 2 ans, en règle générale, votre enfant saura laisser fondre les granules ou les globules comme un adulte.

Chez l'enfant plus jeune et chez le nourrisson

  • Vous pouvez faire dissoudre les granules ou les globules dans un peu d'eau ou un biberon (sans le faire chauffer).
  • Ne jamais dissoudre les granules dans le lait.
  • Les granules sont très longs à dissoudre : pensez à préparer le mélange à l'avance.

4. Utilisez correctement les tubes de granules et de globules

Pour les granules

  • Tenez le tube le capuchon vers le bas.
  • Tournez le capuchon transparent d'un demi-tour pour y verser les granules.
  • Faites-le tourner jusqu'à ce que vous obteniez le nombre de granules souhaités.
  • Ôtez le capuchon contenant les granules.
  • Versez les granules dans votre bouche sous la langue et laissez fondre.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Pour les doses

  • Tournez et ôtez le capuchon transparent en maintenant le capuchon vers le haut.
  • Versez la totalité de la dose dans la bouche sous la langue et laissez fondre.

Pour les gouttes

  • Comptez les gouttes ou utilisez une seringue graduée en nombre de gouttes (fournie avec les flacons en général) et laissez un moment le liquide dans la bouche.

Autres recommandations

Des conseils simples peuvent éviter de diminuer l'efficacité de votre traitement homéopathique :

  • Ne prenez pas dans les 30 minutes précédant la prise des remèdes homéopathiques du café, du camphre, de la menthe ou de la camomille.
  • Ne fumez pas immédiatement avant ou après la prise.
  • Utilisez un dentifrice sans menthe (disponible en pharmacie).
  • L'idéal est que vous preniez l'homéopathie 10 minutes avant les repas ou une cigarette, ou bien une heure après pour les granules et à 2 heures des repas ou d'une cigarette pour les doses.
  • Par mesure d'hygiène et comme tout autre médicament, il est préférable d'éviter de toucher les granules avec vos doigts. Le compte-granules est conçu pour faciliter leur prise.

Matériel nécessaire pour prendre un traitement homéopathique

Imprimer
Comprimés homéopathiques

Comprimés homéopathiques

Environ 2 € le tube