Comment préparer le thé

Écrit par les experts Ooreka
Comment préparer le thé

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Bien préparer le thé demande un certain savoir-faire. Il ne s'agit pas d'élever la discipline au rang d'art, comme avec la cérémonie du thé japonaise, mais plutôt d'adopter quelques gestes simples, qui vont de la préparation du matériel jusqu'au temps d'infusion, en passant par le bon dosage du thé, de l'eau et de sa température. Cela permet d'obtenir la meilleure infusion possible, gustativement et nutritionnellement. Un rituel bien connu des amateurs de thé, qui participe pleinement au plaisir de boire du thé.

Voici comment faire du thé.

1 Choisissez votre thé avec soin avant de vous lancer

Le choix du thé importe autant que sa technique de préparation. Quatre points sont à prendre en compte dans ce choix :

  • Préférez le thé en vrac au thé en sachet. Sa saveur est plus exacerbée et c'est un geste écologique.
  • Achetez votre thé en boutique spécialisée. Vous pourrez y visualiser les thés, les humer, les goûter. Vous choisirez ainsi avec soin celui ou ceux qui vous séduisent le plus. Évitez le supermarché qui propose des thés où l'amertume domine. Un bon thé ne doit pas être amer.
  • Choisissez les thés issus de l'agriculture biologique, moins chargés en pesticides et métaux lourds. À défaut, rincez votre thé à l'eau froide pour enlever un maximum de poussière et de contaminants. Cela permet en outre de l'alléger en théine.
  • Tenez compte du moment de la journée dans votre choix. Le thé noir, à l'effet tonique, se boit plutôt au petit-déjeuner. Les autres thés conviennent tout au long de la journée. Notez que le thé vert est indiqué pour ses vertus drainantes, antioxydantes et anti-inflammatoires. Les thés déthéinés sont à privilégier après 17 heures car, débarrassés de leur théine, ils ne perturbent pas le sommeil.

2 Chauffez votre théière pour commencer la préparation du thé

Afin qu'une théière permette une bonne infusion du thé, il faut la réchauffer au préalable.

  • Placez un filtre à thé dans la théière.
  • Faites bouillir de l'eau dans une casserole ou dans une bouilloire.
  • Versez l'eau bouillie dans la théière. Laissez la théière chauffer ainsi quelques secondes.
  • Videz l'eau.

Bon à savoir : si vous optez pour une théière en terre cuite, prévoyez une théière par thé. Elles gardent en effet en mémoire les couleurs et les saveurs des thés. Pour une théière qui servira à la préparation de thés différents, choisissez une théière en fonte, en verre, en porcelaine ou en inox.

3 Dosez votre thé correctement

Afin de bien doser la quantité de thé à infuser, l'emploi d'une cuillère à thé est judicieux (1 cuillerée à thé = 2,5 g de thé). Il faut compter, pour 1 personne :

  • pour le thé vert nature : 2 cuillerées à thé ;
  • pour le thé vert ou noir parfumé : 1 cuillerée à thé ;
  • pour le thé noir : 1 cuillerée à thé ;
  • pour le thé blanc : 2 cuillerées à thé ; 
  • pour le thé bleu : à partir de 1 cuillerée à thé ; 
  • pour le thé rooibos rouge : 1 cuillerée à thé.

Placez directement le thé dans le filtre à thé. Les saveurs vont commencer à se libérer sous l'action de la chaleur émanant de la théière préchauffée.

À noter : si vous aimez le thé fort, augmentez le nombre de cuillerées à thé plutôt que de prolonger le temps d'infusion qui risquerait de donner un côté astringent à votre boisson.

4 Versez de l'eau frémissante et non bouillante pour infuser le thé

20 cl d'eau par personne sont nécessaires pour infuser le thé. L'eau doit être chaude ou frémissante, jamais bouillante. Servez-vous pour cela d'une bouilloire graduée et équipée d'un thermostat ou d'une casserole idéalement graduée et d'un thermomètre de cuisine.

  • Pour du thé vert, l'eau doit avoir une température comprise entre 50 et 90 °C.
  • Pour du thé blanc, l'eau doit avoir une température comprise entre 70 et 85 °C.
  • Pour du thé noir ou bleu, l'eau doit avoir une température de 95 °C.
  • Pour du rooibos rouge, l'eau doit avoir une température de 90 °C.

À noter : l'eau de préparation du thé doit être faiblement minéralisée. L'eau de source convient parfaitement ainsi que l'eau du réseau filtrée ou préalablement bouillie.

Bon à savoir : le thé peut être infusé à froid. Dans ce cas-là, ne tenez pas compte de l'étape suivante à propos des temps d'infusion. Votre thé doit être infusé pendant 12 heures.

5 Laissez infuser le thé juste le temps nécessaire

Le temps d'infusion doit permettre aux arômes de se diffuser suffisamment, sans engendrer d'amertume.

  • Pour le thé vert, comptez 1 à 3 minutes.
  • Pour le thé blanc, comptez 7 à 15 minutes.
  • Pour le thé bleu, comptez 3 à 7 minutes.
  • Pour le thé noir, comptez 2 à 5 minutes.
  • Pour le thé rooibos, comptez 5 minutes.

6 Achevez la préparation du thé en homogénéisant les saveurs

Après avoir pris soin de retirer le filtre, mélangez votre thé avec une cuillère avant de le servir. Attendez quelques instants avant de boire votre tasse. Cela renforce les saveurs.

Bon à savoir : vous pouvez, à la manière chinoise, refaire infuser le thé qui reste dans le filtre. En tout, 4 infusions sont possibles. Entre chaque infusion, conservez le filtre contenant le thé au réfrigérateur.

Important : le thé limite l'assimilation du fer dans l'organisme. Pour ceux qui souffrent d'une carence en fer, mieux vaut boire le thé en dehors des repas.

Matériel nécessaire pour préparer le thé

Imprimer
Casserole

Casserole

Déjà possédée

Thermomètre de cuisine

Thermomètre de cuisine

À partir de 8 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :




Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !